Index de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes :

publication et engagements de MAPEI FRANCE

La Loi n°2018-771 du 5 septembre 2018 et le décret n°2019-15 du 8 janvier 2019 ont prévus des dispositions notamment pour œuvrer en vue de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. A ce titre, un index doit être calculé par les entreprises via 5 indicateurs déterminés par la Loi :

  • L’écart de rémunération
  • L’écart de taux d’augmentation individuelle
  • L’écart du taux de promotion
  • Le pourcentage de femmes ayant bénéficié d'une augmentation dans l'année suivant leur retour de congé maternité
  • L’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes parmi les 10 plus hautes rémunérations

MAPEI France obtient pour 2019 un index de 91/100.

Ce résultat traduit notre politique en matière d’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, engagée depuis plusieurs années. Cela a permis notamment l’augmentation continue de la part de femmes dans la population totale des salariés avec 32,89 % en 2018, 30,57 % en 2017 et 29,08 % en 2016. Cette augmentation se retrouve également dans la part des femmes présentes dans l’encadrement : 28,97 % en 2018, 26,95 % en 2017, 23,62 % en 2016.

Nous poursuivrons notre démarche d’amélioration continue et notre engagement dans la promotion de l’égalité professionnelle conformément au code d'éthique du Groupe MAPEI.

Nous rappelons ainsi notre engagement dans l’égalité des chances de tous les salariés. Nous croyons fermement que tous les employés doivent être traités en fonction de leurs capacités à répondre aux exigences du poste et des emplois qui leurs sont attribués, en évitant toute forme de discrimination due au sexe, mais également à l’origine, les mœurs, l’orientation sexuelle, l’identité de genre, l’âge, la situation de famille ou la grossesse, la condition physique, la santé, les handicaps, la situation sociale et économique, l’appartenance à un syndicat ou les croyances politiques et/ou personnelles, les convictions religieuses, l'apparence physique et plus globalement tous les critères protégés au titre de la non-discrimination par la réglementation en vigueur.